Pourquoi devriez-vous travailler moins et consacrer plus de temps à vos passe-temps ?

Pourquoi devriez-vous travailler moins et consacrer plus de temps à vos passe-temps ?

Alors que les professionnels du monde entier se sentent de plus en plus pressés par le temps, ils abandonnent les choses qui comptent pour eux. Un article récent de Harvard Business Review notait que dans les sondages, la plus part des gens “ pouvaient nommer plusieurs activités, comme la poursuite d’un passe-temps, pour lesquelles ils aimeraient avoir du temps “.

C’est plus important qu’il n’y paraît, parce qu’il n’y a pas que les individus qui manquent à l’appel. Quand les gens n’ont pas le temps de s’adonner à leurs passe-temps, les entreprises en paient le prix. Les passe-temps peuvent permettre aux travailleurs d’améliorer considérablement leur travail. Tous les travailleurs, peuvent tomber dans le piège de sentir qu’ils n’ont pas le temps de s’engager dans leur passion. En effet, la plus part d’entre eux ont assez à faire pour se tenir occupé 24 heures sur 24. Ils tombent facilement dans le piège de la “semaine de travail de 72 heures”, qui prend en compte le temps que les gens passent à travailler sur leurs téléphones en dehors des heures de travail officielles.

Quand on s’écrase, il y a toujours la tentation de faire quelque chose de sédentaire et de stupide. Il n’est pas surprenant que regarder la télévision soit de loin l’utilisation la plus populaire du temps libre aux États-Unis et arrive en tête de liste ailleurs également, y compris en Allemagne et en Angleterre. Mais en consacrant du temps à un passe-temps, on améliore certaines de ses compétences professionnelles les plus importantes.

Créativité

Pour se démarquer et être compétitives dans l’environnement d’affaires d’aujourd’hui, les organisations ont besoin d’idées nouvelles et innovatrices qui s’élèveront au-dessus du bruit. Mais il peut être difficile de trouver une idée originale lorsque l’esprit est rempli d’objectifs, d’indicateurs et de délais.

Un passe-temps créatif vous tire de tout cela. Que vous soyez musicien, artiste, écrivain ou cuisinier, vous commencez souvent avec une toile blanche dans la tête. Vous pensez simplement : Qu’est-ce que je vais créer qui va évoquer l’émotion que je vais chercher ?

Il n’est pas surprenant qu’en se donnant cet espace mental et en se concentrant sur les sentiments, on puisse réveiller sa créativité. Les neuroscientifiques ont découvert que la pensée rationnelle et les émotions impliquent différentes parties du cerveau. Pour que les vannes de la créativité s’ouvrent, les deux doivent être en jeu.

Perspective

L’une des tâches les plus délicates dans le processus créatif est de réfléchir à la façon dont quelqu’un d’autre vivrait votre idée. Mais en faisant des passe-temps créatifs, les gens pensent comme ça tout le temps. Un potier imagine comment le destinataire d’un vase y répondrait. Un romancier mystérieux se demande si un lecteur sans méfiance sera surpris par un rebondissement de l’intrigue. Puis, lorsqu’on reprend un projet de travail, on emporte cette mentalité avec soi.

Confiance

Lorsqu’on fait face à un défi difficile au travail et qu’on se sent bloqué, on commence à se demander si on parviendra un jour à trouver une solution efficace. Il est facile de perdre la confiance créative. Mais après une heure à pratiquer le loisir qui nous motive on se rend compte que le cerveau avait soif de ce genre de satisfaction. Et quand on se retrouve à nouveau face à un projet de travail, on apporte la confiance avec soi.

Dans une étude, les chercheurs ont constaté que “ l’activité créatrice était positivement associée aux expériences de rétablissement (c.-à-d. la maîtrise, le contrôle et la relaxation) et aux résultats liés au rendement (c.-à-d. la créativité au travail et les comportements en dehors des rôles) “. En fait, ils ont écrit : “L’activité créative en dehors du travail peut être une activité de loisir qui fournit aux employés des ressources essentielles pour performer à un haut niveau.”

Ce n’est pas forcément long. Une étude a révélé que le fait de passer 45 minutes à faire de l’art aide à renforcer la confiance en soi et la capacité de quelqu’un à accomplir des tâches. C’est aussi aux employés d’encourager leurs entreprises à célébrer les passe-temps des employés. Zappos installe les œuvres d’art de ses employés sur ses murs et encourage les gens à décorer leur bureau de la façon qu’ils le souhaitent. Certaines entreprises organisent des concours de talents. Même les employés qui n’ont peut-être pas ce genre de talents devraient être encouragés à faire quelque chose qui soit créatif et amusant. Certains PDG consacrent du temps à leurs propres passe-temps, donnant le bon exemple.

Et quand vous trouvez un peu de temps pour un passe-temps créatif, faites-le sans culpabilité. Après tout, quand vous faites cela, tout le monde y gagne.

Article traduit et inspiré de celui de Gaetano DiNardi : https://bit.ly/2GdO9vP